Swipe to the left

Running Conseil l'a testé pour vous : Hoka Carbon X

Running Conseil l'a testé pour vous :  Hoka Carbon X
Par Running Conseil 20 juillet 2020 4148 Vues Aucun commentaires

Test Hoka Carbon X Homme :

Carte d'identité Testeur :

  • Prénom : TITOUAN
  • Pseudo site : -
  • Magasin : Running Conseil Saint-Pierre
  • Âge : 26 ans
  • Poids : 72,5 kg
  • Taille : 1m86
  • Nombre de séances : 7
  • Distance de prédilection : 10km

Performances :

  • 5 km : 16’15
  • 10 km : 33’16’
  • Semi : -
  • Marathon : -

Mes 3 modèles de chaussures "références" :

  • 1 : Saucony fastwitch
  • 2 : New Balance 1500
  • 3 : Adidas adizero adios boost

Conditions du test

Ce test s’est déroulé dans le cadre de ma préparation pour la saison de 10km à la Réunion puis le projet de faire un semi marathon en Juin

Compte rendu des séances test

Séance de test :

footing en endurance fondamentale
  • Durée : 60min
  • Distance : 10 km
  • Type de sols : route/bitume
  • Conditions météo : soleil
  • Contenu de la séance : Footing de 60’
  • Confort :
  • Amorti :
  • Souplesse :
  • Stabilité :

Impressions générales :

1ere séance d’essai pour cette paire de Hoka, j’avais eu il y a quelques années une paire de Hoka Rapa Nui pour le trail et j’avais déjà pu testé l’amorti Hoka qui est leur marque de fabrique. Je n’ai pas été surpris de retrouver un excellent amorti dans cette chaussure, on s’y sent de suite très bien. Quelques pas avant de se mettre en route et on apprécie le deroulé et ce fameux effet « balancoire », cette propulsion vers l’avant qui est énormement marqué c’est agréable. On sent le pied se poser bien à plat (la chaussure est bien large) et la plaque de carbone en dessous. L’épaisseur de la semelle est idéale pour les coureurs de 70kg ou +.

Place donc à la 1ere sortie et elle ne fut pas des plus agréables, ce qui m’a surpris par rapport à l’essai statique. Cette chaussure est une vraie planche de bois (j’ai compris ensuite que c’était le fait qu’elle soit neuve et que ce modèle en particulier a nécessité environ 4-5 sorties avant d’être « cassé » pour profiter de toutes les qualités du modèle. Donc une 1ere séance compliquée mais elle a pu se faire malgré tout.

Note Globale :


Séance 2 :

Sortie longue sur route ou en nature
  • Durée : 1h20
  • Distance : 15 km
  • Type de sols : bitume
  • Conditions météo : Soleil
  • Contenu de la séance : Footing de 45’ + 3 fois 10mn à 80%FCM
  • Confort :
  • Amorti :
  • Souplesse :
  • Stabilité :

Impressions générales :

J’ai volontairement laissé un certain temps avant d’attaquer cette séance et j’ai enchaîné plusieurs séances d’endurance avec les Hoka avant de les mettre pour cette séance 2 de test, justement pour que les chaussures soient prêtes à l’emploi et que les sensations de forte rigidité soient atténuées. Séance faite le long de la piste cyclable de l’Etang Salé, parcours plat idéal pour dérouler la foulée. La séance était agréable, l’avantage de ce genre de modèle est qu’il combine les 3 choses les plus importantes pour un coureur recherchant la performance sur des distances tel que le semi, la légèreté (pour ne pas les sentir au fil des kilomètres), l’amorti (surtout lorsque l’on passe le cap des 13-14 bornes c’est à ce moment là que la différence est vraiment marquée par rapport aux chaussures de compétitions classiques) et le dynamisme (pour garder une bonne cadence de course). C’est vraiment la séance idéale pour profiter de ce modèle de Hoka. On diminue aussi le risque de blessure à mon avis, j’ai bien moins mal sous les pieds avec ce genre de modèle par rapport aux chaussures racing type fastwitch par exemple.

Note Globale :


Séance 3 :

travail de fractionné à allure modérée (85%FCM, allure semi, marathon ou trail, longues montées)
  • Durée : 60 min
  • Distance : 15 km
  • Type de sols : bitume
  • Contenu de la séance : Footing de 45’ + 3 fois 8mn à 85-90%FCM
  • Confort :
  • Dynamisme :
  • Stabilité :

Impressions générales : 3 x 10’ seuil en côtes

Les sensations sur cette séance ont été très similaires à celle de la séance test n°2, j’ai davantage apprécié le dynamisme de la chaussure, on peut franchement appuyer sans avoir d’appréhension pour les articulations, un léger bémol sur le point de la chaussure qui, même si il est faible au alentour des 240g selon la pointure se fait sentir lorsque l’on est habitué à des chaussures autour des 200g sur ce genre de séance, mais il n’est pas facile d’avoir l’amorti sans rajouter du poids à la chaussure. Donc à choisir,je prends l’amorti.

Note Globale :


Séance 4 :

travail de fractionné à allure rapide (AS10, VMA, fartlek, cotes courtes, travail en descente)
  • Durée : 1h10
  • Distance : 10 km
  • Type de sols : piste athlé
  • Conditions météo : bonne
  • Contenu de la séance : Footing de 20’ + 10 x 400m à 95%VMA
  • Confort :
  • Dynamisme
  • Stabilité :

Impressions générales :

C’est la séance où les Hoka Carbon X ont montré quelques limites,. J’ai pour habitude de faire ce genre de séances avec les saucony fastwitch et j’ai trouvé les Hoka plus « bateau » dans cette séance, les chronos étaient bons cependant mais le ressenti était moins sympa qu’avec mes précédentes chaussures, moins de contacts avec la piste.

Note Globale :


Bilan - Synthèse :

  • Nombre de séance : 10
  • Kilomètre total : 120 km

Impressions générales :

Pour conclure cet essai sur ces Hoka Carbon X je dirai que c’est réellement une paire multi usage (au niveau du type de séance je précise). Pour ce qui concerne la surface il faut rester uniquement sur route ou piste, surtout pas de chemins et encore moins de terrain rocailleux ou sentier typé trail, ce n’est absolument pas faire pour car le modèle va s’user très rapidement. Pour en revenir aux séances elles sont polyvalentes, le vrai point fort se trouve dans les séances de maintien d’allure et pour les compétitions du semi au marathon. On apprécie l’amorti qui est le très gros point fort du modèle et de la marque Hoka, la plaque de carbone est la nouveauté qui rend le modèle très dynamique. N’oubliez pas d’effectuer quelques sorties pour « faire » la chaussure avant d’attaquer vos séances qualitatives.

Note Globale :